Guy Albarel

SART 

Société d'Applications Radar et Télécommunication

SARL

L'innovation en Radars et Télécommunications

Guy Albarel a débuté sa carrière en 1970 à Thomson-CSF, qui venait d'être créée. Dès cette époque, il a participé au développement en France de la théorie et de la pratique des réseaux à balayage électronique, avec le reflect-array ABEILLE (1971-1973), qui fut couplé à un radar et expérimenté avec succès. Plusieurs développements d'antennes classiques ont ponctué les années suivantes : AGRION, AS15TT… mais l'apparition lente des technologies du balayage électronique et de l'antenne active a été au centre de ses préoccupations, avec, dès 1979, sa participation à des groupes de travail visant à définir le futur module actif.

En 1987-90 il contribue avec son équipe et Thomson-CSF RADANT à la définition du radar de pointe avant RBE2 du Rafale et de son antenne à balayage électronique passif : démonstrateurs RACAAS III à balayage 1 plan, à déphaseurs et à lentille RADANT; son équipe développe le prototype de l'antenne à balayage 2 plans qui contribue aux performances du radar du Rafale.

En 1990 il est sollicité pour démarrer les travaux effectifs sur l'Antenne Active aéroportée (AESA), dont les briques technologiques apparaissent (hybridation hyperfréquences, MMIC AsGa…)  Avec le soutien de la Direction Générale et de la DGA, il met au point les spécifications et l'architecture de l'antenne AMSAR, à partir de 1993 en coopération avec GEC Marconi (maintenant SELEX), puis démarre son développement à partir de 1995 avec les mêmes ainsi que DASA (maintenant EADS Defence), au sein du GEIE GTDAR.

Les prototypes de cette antenne active de pointe avant, la première en Europe, ont fonctionné avec un plein succès en  définition « labo » en 1998, et en définition aéroportée en 2006. Leurs descendantes permettent à l'Europe de proposer aujourd'hui des alternatives compétitives aux radars à AESA Américains, à la fois sur l'Eurofighter (CAESAR) et sur le Rafale (RBE2AA).

Il a dirigé à TAS l'équipe responsable de l'antenne active ("Front End") de ce dernier projet jusqu'en 2005. Il a également été en charge (de 1999 à 2005) avec ses équipes de la définition et du développement de la plupart des autres antennes actives pour radars aéroportés ou spatiaux de DETEXIS puis de TAS : OSIRIS, RBE2AA, SOSTAR, TCAR…

Expert reconnu en France et à l'Étranger dans le domaine des antennes radar, particulièrement des antennes actives, il est l'auteur de nombreuses publications (Journal de Thomson-CSF, Science et Défense…), de communications (Boston 1989, Brest 1999, Journées CNES, CNET…) et détenteur (ou co-détenteur) de plusieurs brevets dont l'un a été « Best Award » Thomson-CSF.

Membre du Collège Scientifique et Technique Thomson-CSF (1990-1996), du Collège de l'Innovation Scientifique et Technique DETEXIS (1999), associé au CET (Common Efficiency Team) Antennes, il a participé à de nombreuses expertises en France et à l'étranger : COBRA, M3R, AWACS (aux US avec BOEING à Seattle et Westinghouse (Northrop Grumman) à Baltimore) par exemple.

me contacter - TO GET IN TOUCH with ME :

Email : guy.albarel@sart.fr

Our Company

Nos Intervenants

Our Consultants

Notre Société

Comment nous contacter

How to contact us



Accueil

Home Page